E: info@bside.beT: + (0032) 69 68 46 70Accéder à la partie IT Solutions

Project Details

Comme les ventes publiques ne sont pas très rentables (il faut payer du personnel et un huissier), la nouveauté c’est la vente en ligne. Chez nous, Trans Executive, basée à Ath, est leader en Wallonie, avec 80.000 clients référencés.

"On a lancé la vente en ligne il y a deux ans, car nous avons constaté qu’il y avait de plus en plus d’objets à vendre, souvent hétéroclites, et que nous n’arrivions pas à les écouler", explique Jean-Marc Wangermez, gérant de l’entreprise. Trans Excutive est mandatée par un curateur pour vendre des biens dans le cadre de saisies judiciaires ou de faillites, ou encore pour récupérer des biens non payés par les clients des banques.

Trans Executive fait une expertise de chaque objet, y compris les véhicules, et les met en vente en précisant les défauts éventuels. Quant aux prix pratiqués, ils sont très attractifs. On trouve ainsi une VW Passat mise à prix à 600€ (avec quelques griffures, mais quand même), ou une Jaguar 420 de 1967 à 5.000€... Ensuite, les gens font leurs enchères.

"Cela reste de très belles affaires, mais les gens achètent en l’état et n’ont pas de garantie", ajoute Jean-Marc Wangermez, qui vend chaque mois une trentaine de véhicules. Et chaque mois, une grande vente publique est organisée dans les locaux: "On regroupe une dizaine de ventes en même temps, la dernière vient de se terminer".

L’atout de Trans Executive, c’est de travailler en toute transparence, autant pour la personne saisie que pour le curateur et les débiteurs.